Comment devenir taxi ?

Dans certains départements le locataire-gérant peut s’inscrire à la Chambre de Métiers, il est reconnu comme un artisan taxi à part entière.

Il paye lui-même les charges sociales obligatoires mais aussi la TVA et les impôts en conséquence du chiffre d´affaires déclaré.

Le locataire-gérant conducteur de taxi n´a pas en propre l´autorisation de stationnement de taxi mais en revanche il détient la carte professionnelle de conducteur de taxi.

Le locataire-gérant règle au titulaire de l’autorisation de stationnement la redevance de cette location du taxi.

Un locataire-conducteur de taxi est une personne qui ne détient pas d’autorisation de stationnement de taxi mais en revanche peut louer cette autorisation avec le véhicule-taxi, si cette personne possède la carte professionnelle de conducteur de taxi.

Comme statut le locataire est inscrit comme travailleur indépendant, non pas à la chambre de métiers, mais au service fiscaux et aux caisses sociales obligatoires.

Le locataire règle au titulaire de l’autorisation et du véhicule-taxi une redevance et des charges sociales.

ATTENTION : Dans plusieurs départements le locataire peut s’inscrire comme artisan à la Chambre de Métiers.

Un exploitant et conducteur de taxi est une personne qui détient à son nom une autorisation de stationnement et possède sa carte professionnelle de conducteur de taxi.

Cette personne peut donc exploiter cette autorisation elle-même avec son véhicule-taxi.

Le conducteur de taxi est une personne qui possède une carte professionnelle de conducteur de taxi, remis par la préfecture du département d’exercice de la profession, après réussite des épreuves au Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi.

Toutefois des conducteurs de taxi exerçant avant la création de ce CCPCT ont obtenu la carte professionnelle par équivalence.

Appelée faussement par le Grand Public « licence » une autorisation de stationnement de taxi (A.D.S.) peut être obtenue gratuitement en s’inscrivant sur une liste d’attente d’une commune ou d’une préfecture (pour un aéroport et selon les départements).

Elle peut-être également acquise à titre onéreux. Le titulaire d’une autorisation de stationnement peut l’exploiter lui-même ou la faire exploiter par un salarié, un locataire ou un locataire-gérant.

Nos élèves conducteurs de taxi

Stagiaires en formation continue

Stagiaires en formation continue

Nos élèves obtiennent leur Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi, depuis 1996, avec une réussite entre 90 et 85 % dans les départements où nous avons des écoles en partenariat avec l’École de Conduite Française, mais aussi avec d’autres partenaires départementaux.

Ces élèves entrent dans la profession soit comme artisan, salarié ou locataire dans l’année qui suit leur réussite à l’examen.

Les cinq premières années sont, pour les artisans taxis, primordiales, car c’est durant ce délai qu’il est constaté par les Chambres de Métiers une cessation d’activité avec liquidation judiciaire.
Passé ce cap les artisans taxis ont créé leur clientèle et arrivent à gérer leur entreprise en véritable « bon père de famille ».

Depuis 2009, la fédération a mis en place la formation continue obligatoire des conducteurs de taxi et créé actuellement des écoles sur le territoire français pour faire face aux nombreuses demandes d’artisans taxis.